CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

André Marcon, Président honoraire des chambres de commerce et d’industrie de France et Maire de Saint-Bonnet-Le-Froid a remis le 15 mars 2018 le rapport d’une Mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes au Ministre de la cohésion des territoires, Jacques Mézard, et à la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’économie et des finances, Delphine Gény-Stéphann, qui l’avaient missionné sur ce sujet en janvier.

 

 

Ce rapport s’inscrit dans le cadre des suites du programme "Action cœur de ville" annoncé lors de la Conférence nationale des territoires du 14 décembre 2017 à Cahors.

Le Gouvernement salue l’ampleur et la qualité du travail réalisé par les membres de la mission qui ont procédé à une large consultation des acteurs publics et privés (élus municipaux et intercommunaux, administrations centrales, organismes financiers publics, opérateurs publics fonciers et d’aménagement, chambres consulaires, fédérations professionnelles de commerçants, aménageurs, promoteurs, managers de centre-ville, architectes, etc.) concernés par la problématique de la revitalisation des villes moyennes.

 

Ces travaux ont confirmé le bienfondé et les principes du programme "Action cœur de ville" :

  • une gouvernance politique associant nécessairement les maires des villes-centres et les présidents des intercommunalités, aux côtés de l’Etat et des régions ;
  • une approche coordonnée avec l’ensemble des parties-prenantes de la revitalisation urbaine, dans les différents domaines d’intervention nécessaires : habitat, commerce, services, transport, stationnement, santé, culture, éducation, etc. ;
  • une professionnalisation de la démarche et de la politique commerciale impliquant les acteurs concernés : élus, associations de commerçants, managers de centre-ville, professionnels des marchés, etc.

Organisée conjointement par l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (APCMA) et l’Union des entreprises de proximité (U2P), la Semaine nationale de l’Artisanat se tiendra du 16 au 23 mars 2018.

La Semaine nationale de l'artisanat est destinée à révéler l’apport très important des entreprises de l’artisanat à la création de richesse et d’emploi, mais aussi à rappeler sa contribution à la qualité de vie des Français et à démontrer que de nombreuses opportunités de carrières sont à saisir dans l’artisanat

Elle regroupe une multitude d’initiatives locales de promotion de l’artisanat.

 

Prenez date : dans toute la France, les U2P territoriales et les chambres de métiers et de l’artisanat proposeront au public des centaines d’événements : opérations portes-ouvertes, visites d’entreprises, démonstrations, débats, etc.

En savoir plus : www.semaine-nationale-artisanat.fr

A l’attention des porteurs de projet souhaitant demander un soutien financier du Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) en 2018 au niveau national au titre de la "politique de la ville".
 
Le Commisariat général à l’égalité des territoires soutient des associations nationales ou dites "têtes de réseau" qui contribuent à l’animation et à la qualification des acteurs de terrain ou conduisent des projets d’envergure nationale au profit des quartiers prioritaires de la politique de la ville. 

 

 

Ces subventions soutiennent, en particulier, la réalisation d’actions contribuant à la vie associative de proximité, au lien social et au renforcement du rôle joué par les habitants dans les quartiers prioritaires. Les associations dont le champ d’action entre dans ce cadre peuvent déposer une demande de soutien financier au CGET. 


Pour 2018, la campagne est d’ores et déjà ouverte : vous pouvez déposer votre dossier de demande de subvention jusqu’au 16 mars 2018, en vous rendant sur l’extranet du CGET : http://addel.cget.gouv.fr, en veillant à la complétude du dossier.  

Consultez le document d'information (PDF - 145 Ko)

Parce que rénover c’est aussi innover, l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) et la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE) ont annoncé le 29 janvier le lancement de l’édition 2018 du concours "S’engager pour les Quartiers".

Jusqu'au 15 mars à minuit, vous pouvez candidatez à cette 7e édition du Concours, destiné aux porteurs d’un projet d’innovation économique, sociale et/ou environnementale dans l’un des quartiers en rénovation urbaine en France.

 

Cette année, 6 prix thématiques seront récompensés, en plus du Grand Prix ANRU et du prix Coup de Cœur Actual. Au total, ce sont donc 80 000 € qui seront reversés à des structures sociales dans les quartiers prioritaires.

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.