CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

La Journée nationale du commerce de proximité, de l'artisanat et du centre-ville (JNCP)  a pour but de promouvoir les valeurs du commerce de proximité auprès de la population, de sensibiliser les habitants sur le bénéfice économique et social par les activités des commerces de la commune, de rompre les clivages et permettre une rencontre informelle entre la population et ceux qui font le commerce local.

Pendant toute une journée et dans 500 villes de France, les commerçants et artisans des communes participantes organisent des animations et rencontres avec les citoyens.

 

En savoir plus : http://jncp.fr

 

La montée en puissance du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) observée avant l’été se poursuit depuis la rentrée. Ces 4 derniers mois, 80 projets ont été validés par l’ANRU, correspondant à près de 2 milliards d’euros de financement mis à disposition des collectivités locales pour lancer les chantiers dans les quartiers.

 

 
Ces validations se concrétisent notamment par la signature de nombreuses déclarations d’engagement qui se succèdent sur l’ensemble du territoire.

 
Au niveau national, en septembre, ce sont ainsi les projets des villes et agglomérations suivantes (pouvant compter plusieurs quartiers d’intérêts national et régional) qui ont été validés par l’ANRU :

  • Nanterre - 1ère phase de projet (74 M€ d’investissements tous financeurs confondus) ;
  • Nantes (533 M€ d’investissements tous financeurs confondus) ;
  • Reims (326 M€ d’investissements tous financeurs confondus) ;
  • Saint-Fons (180 M€ d’investissements tous financeurs confondus).

 

Au total, ces examens ont permis la validation en septembre de 321 millions d’euros de concours financiers de l’ANRU, qui engendreront plus de 1,1 milliard d’euros de travaux. Ces concours financiers viennent s’ajouter au 1,5 milliard d’euros déjà validé avant le mois de septembre.

Où en est le projet de renouvellement dans votre ville ?

Découvez l'avancement du NPNRU dans les 480 quartiers de France grâce à la carte interactive proposée par le Commissariat Général à l'Egalité des Territoires (CGET).

 

 

 

 

 

 

 

NPNRU - Cartographie CGET

 

Accédez à la cartographie NPNRU du CGET

Le Gouvernement a présenté, le 24 septembre dernier, son projet de loi de finances (PLF) pour 2019 dans lequel le financement de la rénovation urbaine et de la politique de la ville devrait bénéficier de 85 millions d'euros supplémentaires par rapport à l'an passé.

 

Au total, ce sont 520 millions qui vont bénéficier à la politique de la politique de la ville.

 

 

 

Ces moyens supplémentaires, ainsi que la mobilisation de tous les ministères et pouvoirs publics, s'articulent autour de 5 axes : 

 

  • La sécurité, préalable à toute action efficace et à toute vie sociale harmonieuse : Dans le cadre de la police de sécurité au quotidien, le ministère de l’intérieur va déployer 1 300 policiers et gendarmes d’ici 2020 dans 60 quartiers. La lutte contre les trafics et la présence sur la voie publique seront au centre de leur action. La politique de la ville sera mobilisée pour la cohésion police-population notamment avec le déploiement de 40 centres de loisirs jeunes d’ici 2020 (contre 32 aujourd’hui). 
  • Le logement et le cadre de vie pour plus de mixité et des logements de qualité : Le projet de loi Elan renforce la lutte l’habitat indigne et les marchands de sommeil. Il s’agit également d’éviter de concentrer les demandeurs de logement social les plus fragiles dans les mêmes quartiers. 10 milliards d’euros de financement Anru pour amplifier le nouveau programme national de renouvellement urbain. Par ailleurs, le programme Action Coeur de ville bénéficiera d'une enveloppe de 5 milliards d'euros d'ici 2022, apportés par l'Etat et ses partenaires. Enfin, une stratégie nationale pour le traitement des copropriétés dégradées sera lancée d’ici la fin 2018. 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.