CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des Territoires, et Julien Denormandie, Secrétaire d'Etat, ont présenté hier la stratégie du Gouvernement pour le logement.

Pour mettre en place cette stratégie, le ministère s’est d’abord engagé dans une importante phase d’écoute et de concertation. D’une part, en rencontrant les acteurs du logement et de l’hébergement. D’autre part, en proposant une consultation en ligne qui a suscité plus de 800 réponses qui ont décrit ce qui ne fonctionne pas et ce qui pourrait être fait autrement. 

 

À l’issue de cette consultation inédite, trois objectifs prioritaires (détaillés ci-après) ont ainsi été actés :

  • construire plus, mieux et moins cher ; 
  • répondre aux besoins de chacun et protéger les plus fragiles ; 
  • améliorer le cadre de vie. 

Jean-Benoît Albertini (Lettre 353 du CGET)

Jean-Benoît Albertini a été nommé commissaire général à l’égalité des territoires (CGET), lors du Conseil des ministres du mercredi 6 septembre. Il succède à Jean-Michel Thornary qui quitte ses fonctions, ce même jour.

Jean-Benoît Albertini était directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires, depuis mai 2017. Docteur en droit, diplômé de Sciences Po et de l’Éna, il a auparavant été préfet du Territoire de Belfort et de Vendée (2013-2017). Il connaît bien les sujets liés à l’aménagement du territoire : il fut tour à tour directeur du cabinet du secrétaire d’État à l’Aménagement du territoire, adjoint au délégué à l’Aménagement du territoire et à l’action régionale, puis directeur de la modernisation et de l’action territoriale au ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales.

Source : CGET

Réunis à la Maison de la Chimie le jeudi 7 septembre, l'association d'élus et de parlementaires Centre-Ville en Mouvement a organisé une conférence de presse afin que le centre-ville soit déclaré "Grande Cause Nationale 2018".

Patrick Vignal*, Député de l'Hérault et Président de Centre-Ville en Mouvement, a ainsi émis plusieurs propositions dont celle de demander un moratoire d’un an sur le développement des zones commerciales périphériques.

 

* Entourés notamment d'Arnaud Robinet, Maire de Reims, Bernard Reynès, Député des Bouches-du-Rhône, Jean-Loup Metton, Ancien Maire de Montrouge, Claude Gressier, Haut fonctionnaire du Ministère de l’Ecologie, Vices-Présidents de l'association, ainsi que de Pierre Creuzet, Directeur fondateur.

Parmi les propositions, il a également souligné l’importance d’observer les démarches en oeuvre dans les centres-villes européens, rappelant que les Assises Nationales se transforment cette année en biennale des Assises Européennes du Centre-Ville.

 

Téléchargez la retranscription de la conférence de presse (PDF - 741 Ko)

Téléchargez le dossier de presse (PDF - 2,92 Mo)

Source : Centre-Ville en Mouvement

Les Trophées des centres-villes et coeur de métropole, co-organisés par Le Courrier des maires et La Gazette des communes, récompensent et mettent en valeur les bonnes pratiques menées par les collectivités locales en matière de développement de leur centre-ville.

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de l'édition 2017 (2ème édition), le jury a défini 8 catégories de ces trophées :

  1. Prix du projet mobilité & transports
  2. Prix de la vie économique et du commerce de proximité
  3. Prix du projet immobilier / rénovation du patrimoine urbain
  4. Prix de la dynamique digitale
  5. Prix de l'animation événementielle et culturelle
  6. Prix du projet centre-ville
  7. Prix du projet coeur de métropole
  8. Prix coup de coeur du jury

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.