CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Une expérimentation interministérielle, coordonnée par le Commissariat Général à l'Egalité des Territoires (CGET), est lancée pour élaborer des projets de revitalisation adaptés aux besoins des villes moyennes.

Réparties sur tout le territoire, les villes moyennes (unités urbaines de 20 000 à 100 000 habitants, soit près de 200 villes en France), assurent des fonctions de centralité, en termes d’emplois, de services et d’équipements collectifs notamment, indispensables à leurs 15 millions d’habitants et leurs arrière-pays.

 

Pourtant, certaines d’entre elles connaissent une situation préoccupante résultant d’une perte d’attractivité : démographie déclinante, fermeture de commerces de proximité, perte d’emplois, paupérisation de la population, dégradation de leur patrimoine bâti historique, etc.

Pour freiner cette tendance, les villes moyennes bénéficient d’un soutien à l’investissement de la part de l’État relativement conséquent dont, notamment, 450 millions d’euros inscrits dans les contrats de plan État-Région 2015-2020, et 115 millions d’euros du Fonds de soutien à l’investissement local, en 2016. Effort aussi soutenu en matière de logement, de revitalisation artisanale et commerciale ou, encore, de préservation de leur patrimoine, etc. 

Mais, afin d’approfondir le diagnostic des difficultés, des besoins et des solutions adéquates à apporter à ces villes, les ministres chargés de l’Aménagement du territoire, du Logement, de la Culture et de la Ville, ont présenté une communication en Conseil des ministres, le 12 avril dernier, sur les villes moyennes.

Une expérimentation sera conduite dans les régions Centre-Val de Loire, Grand Est et Occitanie.

La plateforme EcoQuartiers est désormais ouverte, et accessible à l’adresse www.ecoquartiers.logement.gouv.fr.

La démarche ÉcoQuartier, portée par le ministère du Logement et de l’Habitat Durable, vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, de construire et de gérer la ville durablement.

 

 

 

Sur le nouveau site Ecoquartier, vous pourrez :

  • vous renseigner sur la démarche de labellisation ÉcoQuartier portée par le ministère du Logement et de l’Habitat durable ;
  • consulter les fiches projets de tous les EcoQuartiers labellisés ;
  • accéder à de nombreuses ressources documentaires sur les ÉcoQuartiers.

Mais surtout, en créant votre compte, vous pourrez aussi organiser un suivi collaboratif de votre projet ainsi que sa lecture au travers des 20 engagements de la Charte ÉcoQuartier, profiter des expériences du réseau sur l’ensemble du territoire, et vous faire accompagner par le(s) correspondant(e)(s) ville durable des services de l’État sur votre territoire et remplir le dossier de candidature pour le label ÉcoQuartier et proposer votre projet au label.

Vous avez une solution à proposer aux commerçants indépendants parisiens qui leur permette d’utiliser leur boutique autrement et de bénéficier de nouvelles sources de revenus ?

Cet appel à projets lancé par CoSto est fait pour vous !

 

Objectif : permettre à des commerçants indépendants parisiens d’expérimenter gratuitement (ou à un tarif préférentiel) pendant 3 mois une solution dont l’objectif est de leur assurer un revenu complémentaire.

 

Calendrier :

  • Lancement de l'appel à projets : 11 avril 2017
  • Dépôt des candidatures : jusqu'au 18 avril 2017
  • Sélection : du 19 au 21 avril 2017
  • Déploiement : du 24 avril au 8 mai 2017

 

Vous souhaitez proposer votre solution ? Remplissez cette fiche de candidature et renvoyez-la par mail à info@costo.paris jusqu’au mardi 18 avril 2017 à 12h !

 

Le programme French Tech Diversité vise à promouvoir la diversité sociale dans l'écosystème des startups françaises, en détectant, accompagnant et soutenant les meilleurs projets de startups portés par des entrepreneurs de quartiers de la politique de la ville, par des étudiants boursiers, etc.

Les lauréats entreront dans le programme pour un an et bénéficieront d’une offre d’accompagnement en quatre volets :
 
1. Un financement de 45 000 € par projet pour couvrir :
  • Les frais propres liés au projet dans la limite de 20 000 € (matériel, salaire, etc.),
  • Les frais externes (études de faisabilité, prestataires de services, etc.) dans la limite de 25 000 €.

2. Un hébergement et un accompagnement pendant un an au sein de l’un des incubateurs partenaires, avec une évaluation à mi-parcours.

3. Un programme d’accompagnement individuel avec notamment un mentorat de la part d'un entrepreneur vivant en France et du conseil de la part d'un entrepreneur installé à l’international issu d’un French Tech Hub.
 
4. Un programme d’accompagnement collectif de l’ensemble des lauréats 
 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.