CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

En décembre 2018, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) a validé les projets de renouvellement urbain de 26 quartiers supplémentaires, portant à 179 le nombre de quartiers ayant vu leur projet validé depuis le lancement de la phase opérationnelle du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU).

 

 

L’Agence confirme ainsi la forte accélération de l’examen des projets présentés par les collectivités territoriales qui lui a permis d’aller au-delà de l’objectif de validation de 150 projets en 2018.

 

Au niveau national, les projets des villes et agglomérations suivantes ont ainsi été examinés et validés en décembre :

  • Orly
  • Tourcoing, Loos et Mons-en-Baroeul dans la métropole de Lille
  • Montbéliard
  • Chartres
  • Troyes
  • Oyonnax
  • Tours
  • Val-de-Reuil
  • Bron (quartier de Terraillon)
  • Vaulx-en-Velin
  • Bourges

 

Chacun de ces projets donnera lieu à une présentation locale dans les prochaines semaines. Pour la plupart d’entre eux, ce sont des projets complets et globaux qui ont été validés. Pour certains, il s’agit d’une première phase significative pour enclencher une dynamique rapide et positive.

Ils insufflent un vent de renouveau aux quartiers en renouvellement urbain. Impulseurs d’innovation sociale, de développement économique local et de cohésion sociale, les lauréats de l’édition 2018 du Concours "S’engager pour les quartiers" ont reçu leurs prix le jeudi 13 décembre, dans la salle des fêtes de l’Hôtel de Lassay, à l’Assemblée Nationale.

 

 

 

Sélectionnés parmi plus de 250 candidats, les 7 lauréats (5 structures associatives, une coopérative d’activité et d’emploi et un club sportif) portent avec enthousiasme des actions exemplaires sur les plans économique, social, culturel et/ou environnemental dans des territoires bénéficiant des programmes pilotés par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU).

 

Les gagnants de ce Concours initié par l’ANRU et la Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), avec leurs partenaires, sont :

Journée riche pour la citoyenneté et la durabilité des villes et des territoires. Le 13 décembre, la clôture de la consultation citoyenne "Villes et territoires de demain" et la cérémonie de remise des labels ÉcoQuartier étaient organisées au ministère de la cohésion Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, réunissant de très nombreuses collectivités et leurs représentants.

La consultation citoyenne "Villes et territoires de demain", organisée du 2 mai au 17 juillet 2018, a été l’occasion de laisser la place à l’imagination des citoyens dans l’expression de leur vision de leur territoire et leur appropriation.

 

En parallèle du débat organisé en ligne, les participants ont été invités à écrire des scénarios utopiques décrivant la journée d’un habitant dans les villes et territoires de demain. Une soixantaine de projets ont ainsi été partagés en ligne et sous forme d’ateliers d’écriture. Dix d’entre eux ont ensuite été sélectionnés par un comité afin d’être adaptés en bandes-dessinées, par des professionnels. Ces "Les Livrets citoyens des villes et territoires de demain" ont été présentés le 13 décembre, lors de la journée écoquartiers.

 

Accédez au site internet de la Consultation citoyenne "Villes et territoires de demain"

Le 5 décembre 2018, à Paris, Altarea Cogedim, premier développeur immobilier des territoires en France (commerce, logement et bureau), Baluchon, groupe d'entreprises sociales qui contribue au développement locatif inclusif de territoires d’avenir en s’appuyant sur la transition alimentaire et l’innovation sociale, et le Crédit Coopératif, banque de référence des acteurs de l’Economie sociale et solidaire (ESS), ont lancé la "SoCo", une des premières foncières commerciales solidaires en France.

 

 

Cette foncière solidaire a pour vocation d’impulser la création d’activités commerciales d’utilité sociale au cœur des quartiers.

 

"Face aux grandes transitions écologiques, territoriales, technologiques et sociétales, la façon de "fabriquer" la ville évolue en réponse aux nouveaux usages. Ainsi, la façon de faire du commerce est elle aussi questionnée. La mise en place d'appels à projets urbains innovants (Réinventer Paris, Réinventer Paris II, etc.) mais aussi des initiatives comme l'Arc de l'Innovation ou de grands événements fédérateurs tels que les Jeux Olympiques de 2024, encouragent les acteurs privés à imaginer et à entreprendre pour les territoires diiféremment. Nous voulons travailler à impulser et à pérenniser des activités commerciales innovantes à fort impact social, en faveur d'une ville plus durable et plus inclusive. Le secteur de l'Economie sociale et solidaire (ESS) dispose d'un savoir-faire grandissant grâce à des acteurs engagés."  mentionnent les trois acteurs de la foncière solidaire.

 

Le dispositif repose sur l’acquisition du local pour un montant constitué d’obligations d’impact social uniquement et sur une durée d’au moins 15 ans. La foncière finance l’amorçage de l’exploitant en charge de la gestion du lieu, à travers un emprunt garanti par la valeur du bien auprès du Crédit Coopératif. Contrairement au cadre habituel, cet emprunt ne finance pas l’achat du bien mais son usage et la création de valeur sociale. Ainsi, en contrepartie d’un engagement à maintenir une programmation ESS, la foncière bénéficie de conditions d’exploitation plus favorables que celles habituellement observées en zone tendue.

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.