CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires et Julien Denormandie, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre, ont réuni le 11 juillet des acteurs engagés pour les quartiers populaires (QPV) : associations, élus, monde HLM et Action Logement, chefs d’entreprise et membres du Conseil National des Villes, autour de trois axes majeurs : appuyer les associations qui sont le cœur des quartiers, engager les entreprises dans un pacte avec les quartiers, accélérer le nouveau programme de renouvellement urbain (NPNRU).


 
Cet événement s’inscrit dans la mobilisation nationale en faveur des habitants des quartiers,  lancée par le président de la République en novembre 2017 et fait suite à l’intense travail de co-construction à laquelle plus de 15 000 personnes ont participé sur le territoire et à la remise du rapport de Jean-Louis Borloo
 
"Ce mois de juillet est marqué par l’épopée de l’équipe de France de football, dont de nombreux joueurs ont grandi dans ces quartiers. Il se dégage une énergie formidable de nos quartiers, et notre objectif c’est de valoriser ces talents, ces idées dans tous nos territoires" a rappelé Jacques Mézard.
 
Le ministre a ainsi réaffirmé l’engagement de l’Etat auprès des associations, en rappelant que les crédits politique de la ville sont sanctuarisés à hauteur de 430 millions d’euros par an sur le quinquennat, et a salué le travail qu’elles effectuent au quotidien sur le terrain. Il a insisté sur le rôle de facilitateur  que  l’État doit jouer pour conforter les associations et leurs bénévoles dans leurs actions au profit des quartiers populaires.

L’Etat, le groupe Action Logement et l’ANRU ont signé, le 11 juillet 2018, une nouvelle convention portant sur le financement du Programme National de Rénovation Urbaine (PNRU) et celui du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Alors que le doublement du NPNRU de 5 à 10 milliards d’euros a été confirmé par le Président de la République, l’engagement des différentes parties prenantes permet de finaliser le financement du programme afin d’accompagner dans la durée les projets de renouvellement urbain.

La convention précise les modalités de contribution du groupe Action Logement, qui porte sa participation financière de 5 à 7 milliards d’euros, l’Etat s’engageant à hauteur d’un milliard d’euros, les 2 milliards d’euros restants étant apportés par les bailleurs sociaux.

Cette convention est conclue en application de la convention quinquennale 2018-2022 signée entre l'État et Action Logement le 16 janvier 2018. Elle constitue le socle du partenariat qui lie l’Etat et les deux établissements au service de la transformation profonde des quartiers du NPNRU.

Le Mois de l’ESS se déroule tous les ans au Mois de novembre sur l’ensemble des régions de France.

Il permet le renforcement d’un sentiment d’appartenance des acteurs de l’ESS à travers notamment : la mobilisation des acteurs locaux, régionaux, nationaux ; la co-organisation d’événements par plusieurs entreprises, réseaux, familles de l’ESS (près de 2000 évènements en 2016) ; l’affichage des événements (environ 2000) et des organisateurs sous un logo commun ; l’intégration des événements et des organisateurs dans un programme collectif.

 

 

Il constitue une vitrine de l’ESS et permet d’accroître sa visibilité auprès des acteurs, des partenaires, des institutions, du grand public à travers notamment :

  • des manifestations de toute nature : portes ouvertes, visites d’entreprise, conférences, forums, formations, rendez-vous festifs…
  • des manifestations dans tous les secteurs d’activité : services à la personne, culture, sport, insertion, développement durable, entrepreneuriat…
  • une médiatisation locale, régionale et nationale. 

Découvrez tous les avantages des services en ligne du Géoportail, une nouvelle offre pour diffuser et enrichir vos cartes facilement pour vos usages professionnels : gratuité pour de nombreux acteurs publics, nouveaux plafonds de gratuité pour les acteurs privés.

L'Etat et ses établissements publics administratifs (EPA), les collectivités territoriales et EPCI, ainsi que les services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) bénéficie désormais de la gratuité totale des services en ligne du Géoportail. 

Ces organismes peuvent ainsi utiliser les fonds de carte diffusés par la plateforme Géoportail gratuitement pour les proposer dans leurs applications web et mobiles ou les utiliser dans leur services d'information géographique (SIG). De nombreuses ressources sont également disponibles comme le géocodage (recherche de coordonnées à partir d'une adresse), le calcul d'itinéraire, etc.

 

Pour les utilisateurs du secteur privé, la tarification est fonction de l'usage et du nombre de transactions ou d'utilisateurs. Elle intègre toujours un premier niveau d'utilisation gratuit :

  • pour un usage final grand public (site web, application), l’utilisation de toutes les ressources en ligne est gratuite jusqu’à 2 000 000 de transactions pour tous les licenciés.
  • pour un usage final professionnel "interne", le plafond de gratuité de l’offre de découverte est fixé à 10 000 transactions. 

Le tarif des forfaits de transaction annuels évoluent également pour l’utilisateur professionnel, pour intégrer les usages "métier" dans un progiciel.

 

En savoir plus : www.geoportail.gouv.fr/actualites/choisir-les-services-en-ligne-du-geoportail

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.