CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

L'élargissement de la géographique prioritaire aux centres dégradés conduit les acteurs de la politique de la ville à aménager leur offre, sachant que commerce et logement doivent être traités de front. Un état des lieux précis des activités commerciales et artisanales dans les 216 quartiers du NPNRU dévoilé par Epareca, le 16 novembre, montre que ce sont ces centres anciens, de même que les "polarités d'hyper-proximité", qui présentent le plus de difficultés en matière commerciale.

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances 2017, Patrick KANNER, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s'est félicité de l’adoption par l’Assemblée nationale de l’engagement financier d’un milliard d’euros supplémentaires sur le reste de la durée du nouveau programme de renouvellement urbain.

Le renouvellement urbain, c’est un habitat de qualité, mais ce doit être aussi une intervention sur les équipements et aménagements publics dans les quartiers. La qualité de ces équipements est déterminante pour redonner de la fierté et de l’attractivité dans les quartiers prioritaires présentant les dysfonctionnements urbains les plus marqués.

 

C’est tout l’objet de cette enveloppe d’un milliard d’euros, annoncée par le président de la République le 27 octobre dernier, lors de la rentrée citoyenne. Elle vient s’ajouter aux 5 milliards d’euros financés par Action Logement pour accompagner les projets intégrés de territoire jusqu’en 2024.

Patrick KANNER, qui a défendu, à l’Assemblée nationale, cet amendement gouvernemental au projet de loi de finances 2017, en présence d’Hélène GEOFFROY, secrétaire d’Etat chargée de la Ville, a salué "un geste fort" pour faire des quartiers de véritables lieux de vie pour les habitants.

 

A l'occassion de l'ouverture du Mois de l'économie sociale et solidaire qui s'est tenue au ministère de l'Economie et des Finances le 25 octobre 2016, le réseau des Chambres régionales de l'économie sociale et solidaire a remis les prix ESS 2016, en présence de Martine Pinville, Secrétaire d'Etat chargée du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'ESS.

Ces Prix ont attiré plus de 425 candidats, 50 ont été présélectionées et font l'objet dans une valorisation dans un document intitulé "Les 50 entreprises qui ont de l'audace" (PDF - 1,54 Mo).

 

A l'occasion de l’évènement "Smart banlieues : les entrepreneurs réinventent la ville", Myriam EL KHOMRI, Ministre du Travail et de l’Emploi, a annoncé la création d’un fonds de garantie destiné pour la création et le développement des entreprises dans les quartiers populaires en partenariat avec France Active et la Caisse des Dépôts.

Grâce à ce fonds de garantie, France Active, réseau d'accompagnement dédié aux entrepreneurs, pourra se porter garant auprès des banques pour les créateurs d'entreprise dans les quartiers de la politique de la ville. Un prêt allant jusqu’à 45 000 euros pourra être attribué aux entrepreneurs sur une durée de 7 ans, sans caution solidaire.

Lancé avec le soutiein de la Caisse des Dépôts, ce nouvel outil financier au service des entrepreneurs sera intégré au Fonds de cohésion social.

 

Téléchargez le communiqué de presse (PDF - 288 Ko)

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.