CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Valenciennes Métropole porte depuis plus de 10 ans une politique ambitieuse en faveur de la rénovation urbaine des quartiers et souhaite mettre à l'honneur cette politique lors d'un événement autour du renouvellement urbain à rayonnement national les 27 et 28 juin 2018 à la Cité des Congrès à Valenciennes, ouvert à "tous ceux qui font la ville" : élus, institutions, bureaux d’études, architectes, paysagistes, urbanistes, sociologues, entreprises, promoteurs, structures représentatives des habitants, etc.

 

Afin de valoriser les initiatives des acteurs du renouvellement urbain lors des deux journées de RDV avec la Ville, Valenciennes Métropole lance un appel à contributions.

Le numérique permet de redéployer des perspectives de travail sur le territoire, à travers le télétravail mais aussi de nouvelles formes d’emploi.

C’est dans cette optique du "travailler autrement" que des espaces de coworking se multiplient, que ce soit dans les ruralités, les villes moyennes ou les métropoles. Ils créent de nouveaux collectifs de travail, de partage, d’engagement et sont également des lieux de vie et de rencontres professionnelles.

 

Pour Julien Denormandie, "Le numérique permet de redéployer les perspectives de travail sur le territoire, à travers le télétravail mais aussi à travers les nouvelles formes d’emploi".

C’est dans ce contexte que Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires, a confié la mission d’établir un diagnostic sur les espaces de coworking en territoire au président de la Fondation Travailler autrement, Patrick Levy-Waitz reconnu pour son expertise en accompagnement humain du changement et spécialiste des enjeux managériaux et sociaux.

Procos, fédération du commerce spécialisé, met à l’honneur les centres-villes de France les plus dynamiques commercialement (hors Paris et la région parisienne). Le Palmarès présente les facteurs favorables à la vitalité des cœurs marchands et les actions mises en œuvre par les villes pour leur dynamisation.

 

De nombreux centres-villes rencontrent des difficultés, en particulier dans les villes moyennes mais des solutions existent. Les villes figurant au Palmarès en sont la preuve.

Alors que le palmarès 2017 s’attachait à fournir une photographie des meilleurs centres villes marchands par catégorie, l’édition 2018 mesure les évolutions positives, tant sur le plan commercial que sociodémographique et économique. Cette approche cherche ainsi à mettre en avant les actions positives, les dynamiques, évitant de récompenser des situations existantes qui résultent parfois de l’histoire ou d’avantages territoriaux (tourisme, présence de centres administratifs, situation transfrontalière, etc.).

Au-delà des caractéristiques démographiques et socioéconomiques par grandes catégories de villes (grandes agglomérations, grandes et petites villes moyennes), l’étude préparatoire au Palmarès Procos s’est basée sur quatre principaux critères de sélection : l’évolution de la commercialité du centre-ville, les performances des enseignes, la zone de chalandise et son activité économique.

En 2017, la première édition du Palmarès avait permis d’identifier les meilleurs centres-villes marchands de France, celui de 2018 prime les centres-villes ayant enregistré les évolutions les plus favorables.

Sarah Lacoche, Inspecteur des Finances, a été nommée hier Directrice Générale Adjointe de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). Elle succède à Jean-Paul Lapierre, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

Aux côtés de Nicolas Grivel, Directeur Général, Sarah Lacoche mettra à profit son expérience en ce début 2018 afin de répondre aux enjeux du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain et des autres programmes confiés à l’Etablissement.

Elle était depuis deux ans en charge de la Direction de l’Administration, des Finances et des Systèmes d’Information de l’Agence, où elle a notamment pu travailler de façon transversale sur les enjeux relatifs au lancement du NPNRU et à l’achèvement du PNRU.

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.