CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Le CGET, afin de répondre à l'enjeu de simplication des procédures administratives des associations de proximité, et faciliter la réalisation de leurs projets, a mis en place le 15 octobre le portail d'aides "Dauphin".

Dans le même temps, une expérimentation de "guichet unique - instruction et programmation partagée - référent unique" se déroulera avec des collectivités territoriales volontaires.

 

Pour faciliter les demandes de subventions des associations et donc la réalisation de leurs projets dans tous les domaines (soutien scolaire, emploi, prévention santé, lutte contre les discriminations, mobilité, etc.), le portail Dauphin remplace les précédents outils de dépôt en ligne.

Deux accès différenciés : 

  • Un accès pour les agents des services de l'Etat, des collectivités locales, des caisses d’allocations familiales et de l’ensemble des signataires des contrats de ville -   Tous les partenaires des contrats de ville, susceptibles de financer le projet présenté, peuvent y consulter le dossier et échanger à son sujet  : agent-dauphin.cget.gouv.fr

La co-instruction des dossiers de financement, avec les collectivités territoriales et l’ensemble des signataires des contrats de ville, vise ainsi à fluidifier et à améliorer la coordination entre eux.

 

Trois ans pour expérimenter le guichet unique

Une expérimentation de guichet unique va être menée avec des collectivités volontaies, toujours dans un souci de simplifier les démarches administratives des porteurs de projets, qui demandent des financements aux signataires des contrats de ville.

Conduite sur trois ans, la démarche proposera un dépôt de demande unique, une instruction et une programmation partagées, ainsi qu'un référent unique.

Un appel à candidatures sera lancé, cet automne, auprès des 435 sigantaires des contrats de ville pour les inciter à s'engager dans cette expérimentation. Cette dernire sera lancée en application de la loi Essoc, pour un Etat au service d'une société de confiance, du 10 août 2018.

 

Près de 25 000 actions et 10 400 porteurs de projets ont bénéficié du financement des crédits de la politique de la ville, en 2017. 8 200 étaient des associations de proximité, qui interviennent auprès des 5,5 millions d’habitants des 514 quartiers prioritaires. Au to tal, 243 millions d’euros de subventions ont été accordés.

 

Source : CGET

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.