CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

La montée en puissance du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) observée avant l’été se poursuit depuis la rentrée. Ces 4 derniers mois, 80 projets ont été validés par l’ANRU, correspondant à près de 2 milliards d’euros de financement mis à disposition des collectivités locales pour lancer les chantiers dans les quartiers.

 

 
Ces validations se concrétisent notamment par la signature de nombreuses déclarations d’engagement qui se succèdent sur l’ensemble du territoire.

 
Au niveau national, en septembre, ce sont ainsi les projets des villes et agglomérations suivantes (pouvant compter plusieurs quartiers d’intérêts national et régional) qui ont été validés par l’ANRU :

  • Nanterre - 1ère phase de projet (74 M€ d’investissements tous financeurs confondus) ;
  • Nantes (533 M€ d’investissements tous financeurs confondus) ;
  • Reims (326 M€ d’investissements tous financeurs confondus) ;
  • Saint-Fons (180 M€ d’investissements tous financeurs confondus).

 

Au total, ces examens ont permis la validation en septembre de 321 millions d’euros de concours financiers de l’ANRU, qui engendreront plus de 1,1 milliard d’euros de travaux. Ces concours financiers viennent s’ajouter au 1,5 milliard d’euros déjà validé avant le mois de septembre.

 

Etat d'avancement du NPNRU - Les projets validés ou signés (au 1er octobre 2018)

 

 
Cette accélération est notamment le résultat de l’amélioration des conditions de financement des opérations de renouvellement urbain votées par le Conseil d’Administration de l’ANRU du 25 mai dernier, suite au doublement de l’enveloppe financière du NPNRU.
 
Cette dynamique sera renforcée par l’évolution de la méthode de validation des projets adoptée lors du Conseil d’Administration du 18 septembre dernier qui s’appuie principalement sur deux engagements majeurs :

  • l’engagement de valider dans des délais resserrés les projets finalisés par les collectivités et le lancement rapide de premières opérations de façon anticipée lorsque l’ensemble du projet n’est pas encore abouti ;
  • l’engagement d’être au plus près du territoire en permettant, par exemple, aux préfets - qui sont les délégués territoriaux de l’ANRU - de négocier directement certaines conventions avec les élus des territoires qui ont les projets de moindre complexité.

 
"Concrètement, les grues vont réinvestir les quartiers. Les 450 conventions opérationnelles seront validées au plus tard fin 2019, dont 150 à 200 dès la fin de cette année. On simplifie et on accélère ! La dynamique est relancée" a précisé Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires.

 

Téléchargez le communiqué de presse (PDF - 620 Ko)

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.