CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Une instruction adressée le 6 avril aux préfets, relative à la dotation politique de la ville pour 2018, notifie la liste des 177 communes susceptibles d'être bénéficiaires de cette dotation, ainsi que le montant de l'enveloppe départementale qu'il conviendra de répartir entre ces dernières.

Les préfets sont invités à informer les communes concernées pour qu'elles transmettent leurs demandes de subvention, en les guidant vers les axes de travail à privilégier selon les objectifs du contrat de ville et les points sur lesquels le gouvernement est particulièrement attaché.

 

Créée par l'article 172 de la loi de finances pour 2009, la dotation politique de la ville (ex DDU) bénéficie chaque année aux communes de métropole et d'outre-mer particulièrement défavorisées et présentant d'importants dysfonctionnements urbains. Cette dotation vise à compléter la logique de péréquation prévalant dans le cadre de la DSU par un soutien renforcé aux quartiers prioritaires de la politique de la ville.

L'article 164 de la loi n°2017-1837 du 30 décembre 2017 de finances pour 2018 ajuste un des critères de pré-éligibilité des communes à la dotation politique de la ville (DPV). Les communes pré-éligibles doivent désormais faire partie des 250 premières communes de plus de 10 000 habitants éligibles à la DSU ou être une commune de 5 000 à 9 999 habitants éligible à la DSU l'année précédant la répartition. Jusqu'à l'an dernier, les communes de cette seconde strate devaient figurer parmi les 30 premières communes éligibles à la DSU cible.

 

Téléchargez l'instruction relative à la dotation politique de la ville (DPV) pour 2018 (PDF - 844 Ko)

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.