CapVille L'impression est resérvée aux visiteurs connectés, inscrivez-vous pour bénéficier de cette fonctionnalité.
  • Centre Commercial du Plateau de Haye, Nancy

  • Centre commercial Bois du Quesnoy, Hautmont

  • Centre commercial de l'Europe, Hérouville Saint-Clair

  • Centre commercial Carré Saint-Dominique, Nîmes

Les délégations du Sénat aux collectivités territoriales, présidée par Jean-Marie Bockel (Haut-Rhin, UDI-UC), et aux entreprises, présidée par Élisabeth Lamure (Rhône, LR), ont décidé de se saisir du sujet de la revitalisation des centres-villes et centres-bourgs.

Après avoir relevé que la dévitalisation de ces centres, parfois niée ou ramenée à des évolutions purement locales et circonscrites, apparaissait désormais comme une question politique de première importance, les deux rapporteurs, Rémy Pointereau (Cher - LR) et Martial Bourquin (Doubs - Soc.), ont fait valoir l’importance de la vacance commerciale moyenne sur le territoire national, avec des taux qui peuvent être très élevés dans des villes petites ou moyennes (supérieurs à 15 voire 20%).

Ils ont indiqué que les évolutions depuis la fin des années 2000 étaient marquées par une progression constante de cette vacance et ont souligné que cette question était loin d’être la seule à devoir être traitée : la fragilisation des centres est en effet le produit d’un "cocktail" dont les principaux ingrédients sont la dégradation du bâti, intérieur et extérieur, les difficultés d’accès et de stationnement, la baisse de la population du centre et sa paupérisation, la fuite des équipements attractifs et des services du quotidien, la concurrence des grandes surfaces en périphérie.

Exposant les pistes suivies en France, ou à l’étranger, comme en Allemagne ou au Royaume-Uni, pays qui ont adopté une politique très volontariste, pour préserver ou revitaliser les centres, les deux rapporteurs ont insisté sur le fait qu’il n’y avait pas de fatalité en la matière, mais que la situation nécessitait une approche globale par l’élaboration d’un véritable programme national de revitalisation abordant toutes les thématiques liées à ce sujet : urbanisme général (rénovation du bâti, simplification des normes d’urbanisme, accessibilité, etc.), aménagement commercial et régulation des surfaces commerciales, offre et animation commerciales, mobilisation du foncier, fiscalité ou encore financements.

A cet effet, ils ont recommandé la constitution d’un groupe de travail sénatorial transpartisan chargé, avec la participation des associations d’élus locaux, de l’élaboration et du suivi de ce programme, qui pourrait utilement être inscrit à l’ordre du jour de la prochaine Conférence nationale des territoires.

Téléchargez le rapport d'information n°676 de MM. Rémy Pointereau et Martial Bourquin, fait aux noms de la Délégation aux entreprises et de la Délégation aux collectivités, déposé le 20 juillet 2017 (PDF - 2,8 Mo)

 

Source : www.senat.fr

 

Impression bloquée

L'impression est resérvée aux membres connectés.